Quels sont les différents types d’assurance de prêt personnel ?

Lors de la souscription à un prêt personnel, l’adhésion à une assurance est optionnelle. Seulement, il est beaucoup plus sage de le faire afin de prévoir les éventuels dommages ou évènements fâcheux qui peuvent se produire au cours du remboursement. Et au moment où les risques comme l’invalidité, le décès ou même le chômage arrivent, ce sera l’assurance qui va payer le reste du montant. En effet, le débiteur peut choisir son assureur lui-même ou opter pour celle proposée par l’établissement financier qui lui accorde le prêt. Dans le cas où l’emprunteur s’est tombé malade, il y a la convention AERAS qui consiste à se faire protéger par une assurance lors d’un emprunt avec un risque aggravé de santé. Sinon, on peut prendre une assurance décès invalidité.

Quelle sorte d’assurance peut-on souscrire pour un prêt personnel ?

En fait, il existe toute une variété d’assurances que l’on peut contracter pour un prêt personnel notamment une assurance liée à la perte totale et irréversible d’autonomie où le contrat peut être modifié en fonction de l’invalidité de l’emprunteur et qui présente les mêmes services qu’en cas de décès. Il y a également le décès invalidité où l’assurance s’acquitte des paiements s’il ne peut plus exercer un métier pour cause de santé ou de décès. La perte d’emploi fait aussi partie de diverses assurances à choisir où le débiteur a la possibilité de renvoyer à plus tard le remboursement ou bien ce dernier peut être pris en charge partiellement. Il ne faut pas oublier l’assurance pour l’incapacité totale temporaire ou incapacité partielle permanente où le contrat dépend de l’intensité de l’invalidité.

Quelles sont les conditions liées à une assurance prêt personnel ?

En règle générale, les assureurs dénotent toujours de l’hésitation face à un client malade, car cela peut être un risque élevé ou aggravé. Mais, en se référant à la convention AREAS, l’emprunteur peut bénéficier d’un prêt sans aucun besoin de remplir le questionnaire de santé. Cependant, il faut que le montant emprunté ne dépasse pas les 15 000 euros et que la durée de remboursement se fasse jusqu’à 4 ans, voire même plus. Il est également utile de faire une déclaration sur l’honneur de non-cumul de prêt excédant le plafond de 15 000 euros. Enfin, il faut que l’âge maximum du débiteur soit 50 ans au moment de la demande du prêt.

Quels sont les différents types d’assurance de prêt personnel ?
Evaluez cet article